Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Zénith, Agence immobilière LE BARCARES 66420

Zoom sur le Barcarès et son histoire

Publiée le 15/05/2018

 

Cette étroite bande de terre située entre l'étang de Salses et la mer est de tout temps restée quasi-déserte. Alors qu'aux alentours du XIVe siècle, les templiers firent assécher une partie du Roussillon et de la Salanque (en particulier en élevant des digues autour de l'Agly), la péninsule était laissée de côté, les moyens techniques de l'époque n'étant pas suffisamment développés pour y permettre un habitat correct.

Tout commence à changer à partir du XVIIe siècle. En 1659 le traité des Pyrénées est signé, officialisant la frontière non plus à la limite du Fenouillèdes mais sur les crêtes pyrénéennes. Le Fenouillèdes, auparavant français, devient le lien naturel entre les catalans et les français. L'économie de la vallée de l'Agly se multiplie, et avec lui les moyens de transport. C'est ainsi qu'un port fut aménagé là où seules quelques maisons étaient construites, sur la péninsule.

Sous la dépendance naturelle de Saint Laurent de la Salanque, ce port voit transiter de nombreuses marchandises : vin, huile, poissons, fruits... et le sel, denrée réglementée à l'origine d'une révolte en Vallespir. Pour l'anecdote, c'est à St Laurent qu'on peut encore voir une peinture sur une maison sur laquelle est marquée la vocation de l'habitation : "Prudhommie maritime".

Se développant peu à peu, Le Barcarès devient un port de pêche important, ayant même ses propres installations de constructions navales où l’on fabrique les fameuses barques catalanes. De plus, à cette époque, la mode est aux bains de mer. Des nombreuses familles viennent passer du temps sur ses plages improvisant d’éphémères villages de fortune le temps d’un été.

La commune du Barcarès est créée le  22 mars 1929 deviendra indépendant durant le XXe siècle. Durant les années soixante les promoteurs immobiliers firent élever la station balnéaire que l'on connaît. En effet,la nouvelle municipalité entame une série de travaux de développements : assainissement, eau potable, électrification, voirie urbaine, ainsi que la construction des premiers lotissements en front de mer et les premiers travaux de réaménagement du port, notamment au Grau Saint-Ange, pour y améliorer l'accueil des bateaux de pêche et de plaisance  avec pour symbole le fameux Lydia ensablé en juin 1967. 

 

Notre actualité